Nos actualités
Romain Le Roux, 3ème : « Sur le vélo, c’est une machine »
Le 22 juin 2019

L’équipe Arkéa-Samsic n’a pas gagné ce samedi lors du Tour de Savoie-Mont Blanc mais elle a bien tiré parti des deux étapes au programme. Romain Le Roux a pris la troisième place le matin au terme d’une échappée, Romain Hardy a signé un Top 10 au sommet de la station des Karellis.


Romain Le Roux, 3ème de l’étape 3 : 


« Je n’ai pas de regrets sur cette arrivée. J’aurais aimé faire mieux mais Eddy Finé m’a surpris aux 300 mètres en lançant son sprint. Ca faisait longtemps que je n’étais pas arrivé pour jouer la gagne, normalement ce n’est pas mon rôle, j’ai plutôt l’habitude de m’écarter avant la ligne. L’équipe m’a fait confiance et ça fait plaisir. A la base je suis parti dans cette échappé avec l’idée de protéger Romain Hardy, mon leader. Finalement nous sommes allés au bout. Pour moi c’était top de retrouver cette sensation de « jouer la gagne ».  Mais après cela, je me suis immédiatement remis dans mon rôle d’équipier, ce rôle qui me va bien, pour la quatrième étape. Après des mois difficiles où je cherchais mes sensations, je me sens mieux sur cette course qui est l’une des plus dures de France. Tous les jours je vais au charbon pour Romain Hardy qui marche fort ! On est dans une bonne spirale, on a une bonne équipe, on roule tous ensemble, comme une équipe. Cette course nous permet aussi de découvrir Connor Swift ! Même si je ne parle pas trop Anglais, Clément (Russo) et Thibault (Guernalec) assurent la traduction. On découvre une personne impressionnante de part sa force, sa gentillesse. Et sur le vélo, c’est une machine. »



Yvon Caër, directeur sportif :

« Ce matin on a fait confiance à Romain Le Roux qui s’était glissé dans l’échappée, il me méritait bien tant il travaille toute l’année pour l’équipe.  Il se sentait bien, il était sans doute le plus fort de son groupe mais il a commis une petite erreur tactique dans le dernier kilomètre, c’était peut-être la peur de gagner. Il s’est mis en tête de son groupe et le jeune Finé l’a surpris en attaquant derrière lui. Il prend la troisième place. Cet après-midi, c’était un gros chantier et c’est une satisfaction de voir Romain Hardy prendre la dixième place. Il sort d’un gros bloc de travail, il est ici pour faire des efforts et il a la bonne patte. Ici, il y a de purs grimpeurs comme Harper (Team Brisgelane) qui s’est imposé au sommet des Karellis mais face à eux, il limite la casse. Clément Russo était avec lui jusqu’à 6 kilomètres du sommet. Dans les deux-tiers de l’ascension finale, il a roulé tempo en tête de son groupe pour faciliter la tâche de Romain Hardy. Non loin d’eux, il y a Connor Swift. Il est solide même si son gabarit ne l’avantage pas en montagne. C’est bon de le voir finir avec le sourire, il est ravi de découvrir la montagne. En revanche, Alan Riou a abandonné. Il est usé, ses chutes l’ont mis en déficit d’entrainement et il a besoin de repos. »

Suivez-nous sur les réseaux sociaux
Contactez-nous
Newsletter
Inscrivez-vous pour recevoir nos dernières informations