Nos actualités
Sébastien Hinault : « Ça va tellement vite… » – Tour d’Allemagne
Le 31 août 2019

Sébastien Hinault l’avait précisé avant la première étape, le Tour d’Allemagne est une course difficile à négocier. Son parcours est difficile, le rythme y est très élevé et si André Greipel est en bonne condition, il n’a pu suivre la vingtaine de coureurs qui ont fait la différence dans une côte proche d’Eisenach. Romain Hardy et Elie Gesbert ont fini dans le deuxième groupe.


« Romain et Elie sont dans le groupe à 1’20’’, notamment avec Kristoff (UAE-Team Emirates) qui portait le maillot de leader, explique Sébastien Hinault. Vraiment, on a cru qu’André Greipel passerait les difficultés parce qu’il a de bonnes jambes mais c’était sans compter sur le coup de force de l’équipe Deceuninck-Quick Step dans l’avant-dernière difficulté. A l’initiative d’Evenepoel, vingt coureurs ont formé le premier groupe dont cinq coureurs de l’équipe belge, Lutsenko (Astana) ou Nibali (Bahrain-Merida). Dans le deuxième groupe, nous sommes restés un bon moment avec Elie Gesbert et Romain Hardy à vingt secondes. Dans la dernière côte, c’est monté subitement à une minute, c’était fini. »


« C’est frustrant mais c’est quand même un super niveau ici dans cette course et nos coureurs font du bon travail, insiste le directeur sportif d’Arkéa-Samsic. André Greipel a été entouré toute la journée parBrice Feillu, Romain Hardy et Elie Gesbert à qui il en manque un peu pour accompagner les meilleurs. »


« Demain pour la dernière étape il y a trois côtes en milieu d’étape et c’est ensuite plus simple pour aller chercher le circuit final mais l’arrivée est en côte. Comme le dit André en riant, sur le papier ce n’est jamais dur une côte de 3 kilomètres à 4% mais ça va tellement vite que le papier est trompeur…. On va pourtant essayer de gagner à Erfurt ! »


 


Romain Hardy : « Personnellement, je me rassure sur ce Tour d’Allemagne. Hier, j’ai roulé toute la journée, ça ne s’était pas posé de la course. Aujourd’hui, je termine à une minute dans le groupe de contre. Il n’y avait que des cadors à l’avant dans le final, le plateau est très relevé. Demain, devrait être la journée la plus difficile. Je suis content que les sensations reviennent, je vais continuer à bien faire le métier, pour aller faire une belle fin de saison. »