Nos actualités
Sébastien Hinault : « Le final de l’étape était nerveux»
Le 5 février 2020
Nacer Bouhanni 3e aujourd’hui à Riyadh
Photos Bettini-Arkea Samsic

Comme la veille à Jaww, Nacer Bouhanni a pris la 3e place de la 2eétape du Saudi Tour qui s’achevait aujourd’hui à Riyadh.


 


 


Sébastien Hinault, directeur-sportif Arkéa-Samsic


« Le sprint était très tendu sur cette deuxième étape du Saudi Tour, à Riyadh. On le savait, on sortait à un moment donné de longues routes larges, pour virer sur d’autres plus étroites dans la final. C’était très nerveux. Deux coureurs ont tenté leur chance en finisseur, et cela a réussi pour l’un d’entre eux. Nos coureurs ont fait un beau jump en faveur de Nacer Bouhanni, mais peut-être qu’il nous a manqué un élément pour réduire l’écart de suite. Les coureurs ont bien travaillé une fois encore. 3eon n’est pas loin de la gagne deux jours de suite, et c’est frustrant. Nacer marche fort, on le sait, on le voit, mais maintenant il n’a plus qu’une chose à faire : mettre la balle au fond »


Nacer Bouhanni, 3e de l’étape et leader provisoire du classement par points


« Avec une alternative de vent de face et de dos, cette deuxième étape ne s’est pas déroulée à une vive allure comme cela avait pu être le cas la veille. Le final en revanche a été plus nerveux. Cela a vraiment accéléré très fort dans les quinze derniers kilomètres. Le sprint a été lancé de loin. Il a débuté dès la pancarte du dernier kilomètre ! Lors de l’ultime petite montée avant la ligne, Haussler attaque. Son équipe fait la cassure de suite derrière lui, Bonifazio y est allé aussi, en jouant la carte du finisseur. Je me suis pour ma part retrouvé en tête du peloton à huit cents mètres de l’arrivée, et j’ai attendu que l’un de mes coéquipiers revienne. Daniel est revenu sur moi très vite, puis, ensuite, il a parfaitement bouché le trou sur Henrich Haussler, mais Bonifazio a réussi à aller au bout.»