Nos actualités
Serge Oger : « Je suis le troisième “volant” de l’équipe »
Le 12 novembre 2020

Serge Oger, deuxième en partant de la gauche, lors de l’édition 2020 du Tour du Portugal.




Ancien coureur de première catégorie, Serge Oger a rejoint l’équipe Arkéa-Samsic au 1erjanvier 2020 comme assistant-sportif, et 3econducteur de bus, en charge plus particulièrement du camping-car et des missions afférentes à l’usage de ce véhicule.





Serge Oger n’est pas homme à se confesser beaucoup. Il dit d’ailleurs préférer l’ombre à la lumière. « Ceux qui doivent la prendre ce sont les coureurs ». Activité qui a longtemps été sienne. « J’étais « un » passe-partout lorsque je courais chez les amateurs », rappelle-t-il, « et en excellente condition, je pouvais bien grimper les cols, d’ailleurs sur un Tour de Bigorre amateurs, je suis passé 2e au sommet du Tourmalet. »





Grimper, Serge savait faire. Sprinter ? Aussi ! Il a en effet battu sur une étape de la regrettée, « mi-août Bretonne », un certain Nicolas Jalabert ! « Cela fait partie de mon histoire, mais je ne vis pas avec le passé. C’était un bon moment. Jamais je ne me suis dit, j’aurais pu faire autrement, avoir une carrière chez les professionnels par exemple, comme coureur cycliste ».





Seulement, voilà, Serge est parvenu à passer pro, par un autre biais !  « J’ai été longtemps en école de police, et j’ai eu envie de changer de vie sur un plan professionnel. J’ai cinquante ans passés, mais mon but était de sortir de ma zone de confort ». Pari réussi. Serge a, en effet, signé son premier contrat «pro » au sein d’une équipe cycliste au 1er janvier 2020, chez Arkéa-Samsic. « Je connais bien Emmanuel Hubert, puisque nous avons été coureurs ensemble à Pontivy. Je l’avais perdu de vue, et un jour, je le croise par hasard sur Saint-Malo. Par la suite, Emmanuel est venu dîner ou déjeuner de temps à temps, à la maison, car pour moi quand il y en a pour deux, il y en a pour trois, et ainsi de suite… » 





Deux grands cœurs se retrouvaient. « Un jour je lui adresse un texto afin de prendre de ses nouvelles, je lui dis, si par hasard à un moment donné tu cherches un assistant-sportif chauffeur de bus ou quelqu’un pour conduire le camping-car sur les courses, cela peut m’intéresser.  J’en suis resté là car je ne suis pas du genre à relancer sans cesse autrui ». 





Le temps passe, puis c’est notre Manager Général qui revient auprès de Serge. « Emmanuel me ditta proposition pour conduire le bus ou le camping-car de l’équipe, m’intéresse ». Et c’est dans la peau d’un « néo-pro » que Serge Oger a rejoint l’effectif d’Arkéa-Samsic, car tel est son état d’esprit. « Les choses que je connaissais lorsque j’étais dans les rangs amateurs perdurent, mais le cyclisme est un sport qui a énormément évolué. Au cours de cette saison, au contact de mes collègues du staff, ou bien des coureurs, j’ai beaucoup apprisJe suis le troisième volant de l’équipe, je gère le camping-car.  J’ai dépanné en fin de saison en étant assistant-sportif- conducteur du bus sur le Tour du Portugal. J’ai quitté un milieu amateur qui était bien structuré, mais, lorsqu’on est coureur nous n’avons pas la vision globale du travail d’un staff, et de ce qu’il apporte aux acteurs de ce sportLà, en immersion, je le mesure pleinement. Avec le camping-car, je me rends sur les épreuves d’une journée, les courses par étapes de deux- trois jours, ou encore sur le front belge. J’arrive dans un milieu que je connais, mais qui s’est énormément professionnalisé. Le cyclisme sport n’a pas changé, mais chez les professionnels il a énormément progressé dans sa structuration ».





*Le camping-car de l’équipe sert comme le bus à véhiculer les coureurs de l’hôtel au départ de la compétition, et en cas de course par étapes de l’arrivée à l’hôtel.





Arkéa-Samsic