Nos actualités
Tour de France #16 – Romain Hardy : “Une bonne 10ème place”
Le 18 juillet 2017

À croire que la journée de repos a donné des ailes au peloton. Pas d’échappée aujourd’hui mais une étape mouvementée et stratégique. Sous l’impulsion des coureurs de Sunweb le peloton s’étire et décroche Marcel Kittel et une cinquantaine d’éléments dès la première ascension. À 20 kms de l’arrivée, coup de force de la Sky, Romain Hardy est dans la bonne bordure et va chercher une belle 10ème place. Dan McLay vit une nouvelle journée galère, Laurent Pichon connaît un jour sans, nos deux coureurs passeront l‘étape devant la voiture balai mais rentre dans les délais.


Romain Hardy (10eme) :

« Je me sentais bien dès les premiers kilomètres, alors j’ai dit dans l’oreillette que je ferai le final. Souvent, les coups de bordure me réussissent bien, j’ai essayé d’anticiper. Le secret des bordures c’est le placement, choisir la bonne roue et surtout ne plus la quitter. Aujourd’hui pour moi c’était la roue de Roche et j’ai réussi à rester dans le groupe maillot jaune. En revanche, dans le dernier kilomètre j’étais mal placé mais je vais quand même chercher une bonne 10ème place. Ce soir, je n’ai pas de regrets. »


Laurent Pichon :

« Je ne pensais pas vivre une journée aussi galère.  J’ai tenté de prendre plusieurs échappées, et j‘ai explosé dans le premier col, je n’avais rien dans la patte. Je me suis rapidement retrouvé avec Dan, la galère c’est toujours mieux à deux… J’ai eu peur des délais, j’ai cru rentrer à la maison, aujourd’hui. On ne peut pas renoncer au Tour, à aucun moment je ne me suis vu abandonner. On a essayé de bien gérer notre effort et surtout on avait Denis Leproux, notre directeur sportif, pour nous encourager. Pour l’anecdote, on a été retardés par le passage d’un train à 15kms de l’arrivée… sur le vélo, on passe par des journées sans, j’espère que ça ira mieux demain.  »


Sébastien Hinault (directeur sportif) :

« Belle étape de transition (rires) ! C’est parti à bloc et quand Kittel s’est retrouvé en difficulté, ça roulait fort à l’avant, c’était plutôt bien joué. Ça a bataillé toute la journée, la preuve aucune échappée n’a réussi à se former. On va chercher un beau Top 10, je suis fier de l’étape de Romain ! Laurent a eu un coup de moins bien. Il a tout donné en début d’étape pour prendre une échappée et il a connu un effet boomerang : quand tout le monde est revenu sur lui, il s’est retrouvé en difficulté. Dan et Laurent ont passé la journée ensemble on aurait préféré que ce soit à l’avant mais ils ont pu surmonter cette épreuve. Je pense que cela a été réconfortant pour Dan qui galère depuis plusieurs étapes. »