Nos actualités
Tour de France #6 – Florian Vachon : “Etre les yeux de Dan”
Le 6 juillet 2017

On saura rapidement si cette sixième étape sera un tremplin pour Dan McLay dans ce Tour de France. Huitième aujourd’hui, le sprinteur britannique s’est rassuré, et a déjà hâte d’être à demain pour en découdre à nouveau. Revenons sur la journée… trois coureurs tentent l’échappée, sans grande conviction, le peloton ne laissera pas plus de 3 minutes d’avance. À 60 kilomètres de l’arrivée, Laurent Pichon tente le jump sur le groupe de tête, sa tentative n’aboutira pas, pour son premier tour le breton veut se faire plaisir et il a bien raison. Marcel Kittel s’impose au sprint, devant Arnaud Démare, Dan décroche son premier Top 10, bien emmené par Florian Vachon.


Dan McLay :

« Ça fait du bien de refaire dans le Top 10 ! L’équipe a fait un « super job » aujourd’hui, ils m’ont protégé toute la journée. Pierre-Luc et Flo sont en très grande forme et ont réussi à bien me placer dans le final. J’ai fait une erreur dans le dernier virage, j’ai perdu un peu de vitesse et j’ai dû faire l‘effort pour recoller dans la roue de Flo. Je fais huitième ce n’est pas un mauvais résultat mais j’ai forcément envie de faire mieux. J’engrange de la confiance, ça nous donne des idées pour demain. »


Florian Vachon :

« On a toujours été bien placés avec Dan, on ne s’est pas affolés à l’approche du final. Après le premier grimpeur, on est restés en « deuxième rideau ». On était dans les vingt premiers à 2 kilomètres de l’arrivée, mais on a pris une vague et Dan a perdu ma roue. À 800 mètres, il a dû freiner à cause d’une chicane, et refaire un effort supplémentaire, j’ai tout donné pour le remonter, il décroche un top 10 au milieu de tous les cadors, ce n’est pas un mauvais résultat. Je pense que son sprint l’a remotivé, il avait besoin de se rassurer et c’est encourageant pour demain. Sur ce genre d’étape, les derniers mètres sont très stressants, on fait attention à tout mais on se prend vite au jeu. C’est un exercice que j’apprécie, j’essaye d’être les yeux de Dan. Aujourd’hui, il commence à être reconnu parmi les sprinteurs, dans les derniers kilomètres, nous avons notre place auprès des grandes équipes, on devient légitime. »


Sébastien Hinault (directeur sportif) :

« Dan nous a fait un beau sprint, c’est une bonne nouvelle, ça signifie qu’il a confiance en lui et qu’il est en forme. Toute l’équipe a fait un bon travail, notamment Florian qui l’a lancé. Je pense vraiment que Dan a les jambes pour battre les meilleurs sprinteurs du monde, il faut qu’il y croie. C’est bon signe pour demain, on est en droit de rêver !»