Nos actualités
Warren Barguil : « Avec André on va s’aider mutuellement »
Le 6 mars 2019

Au lendemain de l’annonce de l’équipe Arkéa-Samsic engagée dans Paris-Nice (10-17 mars), nos deux leaders Warren Barguil et André Greipel sont heureux de courir ensemble pour la première fois et en nourrissant, chacun, une grande ambition. Leur directeur sportif Yvon Ledanois est certain d’avoir composé une équipe équilibrée et talentueuse. Bram Welten (22 ans dans quelques jours) et Elie Gesbert (23 ans) auront, notamment, un rôle important à tenir auprès de leurs leaders.


Warren Barguil : « J’attaque Paris-Nice, en bonne condition. Je savais qu’au Tour de La Provence, c’était un ‘’coup de moins bien’’, c’est toujours difficile à expliquer au grand public, mais j’ai continué à bien me préparer. J’ai pris une bonne chute quand même samedi dans la Classic de l’Ardèche, mais j’ai répondu présent dimanche dans la Drôme Classic. Le niveau sera élevé sur Paris-Nice mais je me sens bien. Il faudra être concentré chaque jour pour être offensif le deuxième week-end et aller chercher un bon classement général. On est là pour faire un résultat. Les premiers jours, avec André on va se protéger mutuellement. Lui pour le sprint, moi pour ne pas perdre de temps. J’ai hâte de courir avec lui. Dans les bordures, j’ai toujours été aidé par des sprinteurs allemands (rires). J’ai vu le travail qu’il a accompli à Oman pour Elie Gesbert, c’est génial ! Il sait aussi qu’il peut compter sur moi. Si je suis seul avec lui et qu’il faut revenir sur un homme de tête, il sait que je roulerais pour lui. »



André Greipel : « Je suis toujours impatient avant une grande compétition comme Paris-Nice. C’est un moment où on a tout à prouver. Ce sera ma première course en France avec une équipe française. J’aurai trois opportunités, les trois premières étapes, pour lever les bras. Avec ‘’Pipich’’ (Laurent Pichon) et Bram (Welten) j’ai de bons alliés avec moi. J’ai déjà remporté deux victoires d’étapes sur Paris-Nice (en 2015 et 2017), forcément j’en ai de super souvenirs mais quand je prends le départ d’une course c’est aussi pour la finir. En 2017, j’avais terminé 58ème du classement général, ce n’était pas si mal pour un sprinteur ! Ce sera également ma première avec Warren, il était bien dimanche, c’est un coureur qui se bat tout le temps et qui peut aller nous chercher un bon classement général. »



Yvon Ledanois directeur sportif : « Paris-Nice est le premier grand test de la saison, la première course World Tour par étapes de l’année. C’est important d’honorer cette sélection. Je pense que nous avons fait un choix équilibré par rapport à nos deux leaders. On se rapproche de notre « équipe-type ». Nos deux leaders sont André Greipel pour le sprint et Warren Barguil pour la montagne mais ils vont s’entraider à l’approche du sprint comme dans le placement avant la montagne. On compte sur Maxime Bouet qui est remis de sa chute au Tour de La Provence et Amaël Moinard pour protéger leurs leaders, pour accompagner Warren dans les étapes de moyenne-montagne. Lors des profils montagneux, on compte bien sur aussi sur Elie Gesbert qui sort d’un très bon Tour d’Oman.


Pour le sprint nous avons choisi Laurent Pichon pour faire le travail de placement avant Bram Welten qui doit être le lanceur d’André Greipel. Bram est un jeune sprinteur de 21 ans. Il n’a pas encore l’expérience du haut niveau mais nous avons choisi Paris-Nice pour faire le grand saut. C’est un passage obligatoire pour progresser. C’est sa deuxième année dans l’équipe et nous croyons beaucoup en lui. C’est le moment de voir comment il réagit sur une course à étapes de très haut niveau, comment il réagit face à la fatigue. De le voir aussi dans les instants intenses comme dans les moments difficiles…Pour nous c’est un vrai test avant d’envisager de le faire participer à un grand Tour. Bram, en provenance des Pays-Bas, est arrivé dans l’équipe à 20 ans et a rapidement appris le français. Ça se passe super bien avec ses équipiers, il n’y a pas de problème de communication. J’ai hâte de voir ce qu’il peut apporter dans le groupe et la vie de l’équipe au plus haut niveau.»