Nos actualités
Warren Barguil pas bien mais dans le Top 10 – Tour de Toscane
Le 18 septembre 2019

L’équipe Arkéa-Samsic disputait ce mercredi le troisième volet de sa campagne italienne dans le Tour de Toscane marquant aussi l’entrée en lice de plusieurs grosses équipes, à l’image du Team Ineos. Se sentant un peu fébrile mais n’ayant rien perdu de ses bonnes jambes, Warren Barguil a pris la neuvième place.


Un énième top 10 pour le champion de Franc n’est pas forcément anecdotique et il retiendra, après coup, qu’il a fait preuve de ténacité, dans la difficulté, pour aller chercher ce résultat dans une course exigeante.


En difficulté dans la troisième et dernière ascension du Monte Serra, il n’a pu se mêler à la lutte engagée en tête de course par le vainqueur du Tour de France Egan Bernal (Team Ineos), le Russe Cherkasov (Gazprom-RusVelo) qui avait déjà pris la troisième place de la Coppa Agostoni, le grimpeur italien Ficara et le très expérimenté Visconti (Neri-Sottoli) qui a levé les bras. Au sommet de ce col situé à près de 30 kilomètres de l’arrivée, Warren était alors relégué dans un cinquième groupe !


« Warren était mal fichu aujourd’hui, il avait mal à la tête, explique Sébastien Hinault. Franchement, il n’était pas super mais en revanche les jambes tournent toujours bien. A un moment donné, je me suis dit qu’on était mal barré mais il s’est remobilisé en fin de course. Présent dans le cinquième groupe, il est revenu dans le quatrième au sommet du Monte Serra et il y a retrouvé Brice Feillu et Anthony Delaplace qui l’ont bien aidé. Ils n’ont rien lâché. Il sont revenus dans le troisième groupe à dix kilomètres de l’arrivée puis dans le groupe pour la cinquième place à trois kilomètres du but et il prend donc la neuvième place. Ce n’est pas si mal pour conclure une mauvaise journée après avoir mal dormi pendant deux nuits. Demain, Warren et ses équipiers disputent la Coppa Sabatini et on espère tous que tout se passera bien cette fois.»


Warren Barguil : « Je ne me sens pas forcément bien depuis quelques jours. Même si ce matin, la motivation était là, je n’avais malheureusement aucune sensation. J’avais des maux de tête et j’ai subi toute la course. J’ai décroché du groupe, mentalement je n’y étais plus, mais Brice et Anthony m’ont remotivé. Ils ont roulé dans l’ascension pour que je limite l’écart et j’ai réussi à me ressaisir. Finalement j’arrive pour la sixième place. Je suis neuvième, ce n’est pas le résultat que j’attendais mais je retiens que je me suis bien battu. J’espère retrouver rapidement de bonnes sensations sur les courses italiennes. »