Nos actualités
Warren Barguil : « Chaque effort est compté »
Le 20 avril 2021

Acte deux du triptyque Ardennais avec demain : la très typée Flèche Wallonne et son non moins célèbre Mur de Huy.





AVANT-COURSE





Warren Barguil- Photo Arkéa-Samsic




Warren Barguil : « Huy est une montée qui n’est pas facile. Le placement commence en bord de Meuse lorsqu’on tourne à droite. C’est déjà un endroit crucial de la course. Il convient alors d’être dans les bonnes positions au sein du peloton, car ensuite nous enchaînons sur un virage à gauche en léger faux-plat montant. Si à ce moment-là, on se trouve derrière, et que l’on commence à vouloir remonter, on doit alors « mettre un peu la jambe comme on dit ! » afin de pouvoir bien aborder la petite « redescente » qui est en enfilade. Le Mur de Huy commence à cet endroit pour moi, bien avant d’attaquer la partie raide de cette difficulté. Il faut vraiment être bien placé, car chaque effort est compté. Le tout petit moment de relâche c’est au passage à la flamme rouge, au pied, dès les premières pentes :  cela ralentit un peu, pour ensuite s’accélérer de nouveau dans les deux virages en « S », et à partir de là c’est le sprint jusqu’à l’arrivée ». 





Matîs Louvel-Photo Arkéa-Samsic




Matîs Louvel : « Je réside en Belgique depuis quelques temps, et je suis allé monter le Mur de Huy à l’entraînement afin de me rendre compte de la difficulté de cette bosse. C’est dur, très pentu. Je pensais que ce Mur était plus long que cela, mais néanmoins ce sera suffisant, en course, je pense afin de faire la différence. Je connais la bosse qui précède Huy, également. Là, je sors d’un bon Tour de la Communauté de Valence. Je me classe 10ème du classement général. C’est mon premier top 10 chez les pros sur une épreuve par étapes. Je suis satisfait ».





L’ANALYSE DU DS





Yvon Caer-Photo Arkéa-Samsic/Elen Rius




Yvon Caer : « La Flèche Wallonne est une « course de côte » même si on ne peut pas la résumer qu’à cela. Il s’agit aussi d’une épreuve qui demande un excellent placement au pied de la dernière ascension du Mur de Huy en ayant encore un maximum de ressources physiques possibles. L’arrivée est jugée au sommet de cette montée sèche et très violente. Le placement et le travail des équipiers en amont jouent donc un rôle primordial. Warren l’an passé se classe 4ème de cette classique qui lui convient du fait qu’il possède de belles capacités pour aller frotter, mais aussi parce que ce type d’effort est en concordance avec ses aptitudes physiques ».





Notre composition d’équipe pour la Flèche Wallonne, le 21 avril 2021





Warren Barguil, Kévin Ledanois, Matîs Louvel, Laurent Pichon, Alan Riou, Diego Rosa (Italie), Lukasz Owsian (Pologne).





Arkéa-Samsic