Nos actualités
Warren Barguil : « Je me suis appliqué à suivre »
Le 12 février 2021

15e de la deuxième étape du Tour de la Provence à Manosque, Warren Barguil occupe ce soir, à la veille du Ventoux, 18ème au classement général provisoire de cette épreuve. Récits de cette deuxième étape ..





SUR LA LIGNE AVEC WARREN BARGUIL





15e de l’étape Cassis-Manosque et 18ème du classement général provisoire





« Une étape difficile »





Warren Barguil – Photo Arkéa-Samsic/ Elen Rius




« Cette deuxième étape du Tour de la Provence n’était pas facile. Nous avions envisagé une arrivée groupée en faveur de Nacer. Le point stratégique était de savoir comment les bosses allaient être montées : vite comme hier ou pas. Elles ont finalement été en majeure partie escaladées tempo. Le rythme s’est accéléré lors de l’avant-dernière. À partir de ce moment-là, le peloton a été en file indienne jusqu’à la ligne d’arrivée à Manosque. Le final était très technique, nous avons alors opté pour la “carte” Thomas Boudat, mais à deux kilomètres de la ligne, il nous a fait savoir que c’était un peu trop difficile pour lui. J’ai essayé, ensuite, de suivre. Je me suis accroché. Il s’agit ici de ma première course de la saison. Je suis en reprise alors que d’autres coureurs ont déjà renoué avec la compétition depuis quelques temps. Je me suis appliqué à suivre. J’évite fort heureusement la chute dans le final. La journée n’a pas été facile, avec le froid notamment, mais cela a été néanmoins une belle étape ».





… MAXIME BOUET





« J’avais reconnu cette étape »





Maxime Bouet – Photo Arkéa-Samsic/ Elen Rius




« Le final de cette étape était difficile, les cinquante derniers kilomètres vraiment physiques. J’avais repéré le parcours la semaine passée, et je connaissais les endroits où il convenait d’être bien placé. Je pense avoir fait du bon travail en faveur de Warren et de Thomas. A 20 kilomètres de l’arrivée se trouvait le premier point clé du jour : une petite descente avant d’entamer la dernière montée. Et à 7-8 km de l’arrivée, cette fois, il y avait un enchaînement de virages et là encore il ne fallait pas se faire piéger. J’ai sciemment pris le vent en ces deux endroits stratégiques. Warren n’a pas fait un seul effort inutile. Il est arrivé avec le groupe de tête. Les lieux où il nous fallait être placés, nous l’étions. Tous les relances que d’autres ont pu faire, Warren, lui, ne les a pas faites, et il n’a pas eu payer cette débauche d’énergie dans le final.  Je suis vraiment heureux d’avoir effectué cette reconnaissance la semaine dernière dans un but collectif et d’aide le jour « J » envers mes leaders, et l’ensemble de la Team Arkéa-Samsic.». »





…  ET THOMAS BOUDAT





« Un final très escarpé »





Thomas Boudat – Photo Arkéa-Samsic/ Elen Rius




« Je n’ai pas été gêné par la chute de Julian. Je me suis accroché pour réaliser le meilleur résultat possible, mais le final était vraiment escarpé. J’ai tenté de m’accrocher, mais avec la pluie qui s’est en plus invitée en fin d’étape, cela a contribué à multiplier les relances. J’ai toxiné. Je perds le contact à un kilomètre de l’arrivée. Ce final en bosse était trop long pour moi ».





LE DÉBRIEF DU DS





« Plus pour puncheurs-grimpeurs »









YVON CAER : « Cette arrivée à Manosque terme de la 2ème étape du Tour de la Provence 2021 était plus taillée pour les puncheurs-grimpeurs que pour les véritables sprinteurs. Les bosses ont été montées rapidement sans que cela explose non plus au sein du peloton. Nacer prend une cassure dans une descente, il fait un gros effort pour rentrer ce qui compromet ses chances d’être présent dans le final. Warren et Thomas ont essayé de faire au mieux, mais pour Thomas l’arrivée était difficile car vraiment typée puncheurs-grimpeurs, comme mentionné ci-dessus. Warren s’en sort bien,  il reste placé au classement général avant l’étape du Ventoux demain. Il est ce soir 18ème du classement général provisoire » 





Arkéa-Samsic