Nos actualités
Warren Barguil : « Tactiquement, j’ai couru juste »  
Le 20 septembre 2020

14e du Tour de France, après avoir longtemps travaillé pour Nairo Quintana, Warren Barguil revient sur ces trois semaines de course. Interview.


 


Arkéa-Samsic : Warren, quel regard portez-vous sur votre Tour de France ?


Warren Barguil : « Nous ressortons forcément frustrés de ce Tour de France, car nous avons été frappés par la malchance, notamment lors de la 3e chute de Nairo au Puy-Mary. Cela a mis à mal notre objectif de départ. Le Tour est une épreuve qui ne pardonne pas. J’ai effectué beaucoup de travail durant les deux premières semaines de course en faveur justement de Nairo, et après sa 3e chute, comme j’étais resté un peu placé au classement général, nous avons fait le maximum afin de conserver ma position jusqu’à la fin de la course sur les Champs-Élysées ».


 


Arkéa-Samsic : Il y a eu aussi ce contre-la-montre hier à la Planche-des-Belles-Filles, le meilleur de votre carrière ?


Warren Barguil : « Oui. J’ai réalisé un bon contre-la-montre individuel hier. J’ai été dans les échappées sur ce Tour de France, mais malheureusement je n’ai pas connu la réussite. Tout n’est pas à jeter toutefois. J’ai en effet su répondre présent lors des étapes de bordures. Tactiquement, j’ai couru juste. Je pense que dans l’ensemble je réalise, compte tenu de tout ce que je viens d’énoncer, un bon Tour de France »



Clément Russo


 


« J’ai été idéalement protégé par Warren et Kévin tout au long de cette étape, mais, en fait, c’est toute l’équipe qui a été présente pour moi sur cette ultime étape du Tour de France arrivant aux Champs-Élysées. J’ai tout donné pour le sprint face à aux plus grands sprinteurs du Monde. Je me classe 15e, mais surtout j’ai profité aussi de cette étape, arriver sur les Champs-Élysées la plus belle avenue du Monde, et terminer mon premier Tour de France c’est juste énorme ».


 



 


Connor Swift


 


« Je viens d’achever mon tout premier Tour de France, et j’ai adoré, tout comme être en échappée aujourd’hui sur les Champs-Élysées. C’était juste une super expérience à vivre. Un rêve en quelque sorte qui s’est accompli »


 


Emmanuel Hubert, Manager Général de l’équipe Arkéa-Samsic


 


« La réussite a été de notre côté sur ce Tour durant les deux premières semaines de course, avec Nairo idéalement placé au classement général, à quelques secondes du leader de la course, à ce moment-là. Mais nous avons vu que le Tour est une épreuve difficile, le verdict hier à la Planche-des-Belles-Filles, en a apporté une nouvelle fois la preuve :  un classement général, le gain du maillot jaune peut vite basculer en quelques kilomètres, seulement. Maintenant tout n’est pas négatif pour nous. Il conviendra de faire le debrief de ce Tour à tête reposée afin d’en tirer les enseignements sur un plan sportif. Je constate toutefois que Warren termine deuxième français de ce Tour, et premier coureur appartenant à une équipe ProSerie UCI. Nous réussissons également à placer deux coureurs parmi les 20ers du classement général. L’équipe Arkéa-Samsic par ailleurs termine, à Paris, 12e au classement par équipes sur les 22 équipes engagées ».


 


Yvon Ledanois, Directeur-sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


 


« Le sport n’est pas une science exacte, et sur ce Tour nous aurions pu tout perdre d’un point de vue sportif. Mais malgré les chutes qui ont stoppé notre course à l’avant, l’équipe Arkéa-Samsic a toujours su relever la tête et se remobiliser. C’est cette attitude qu’il convient de conserver, de maintenir car elle portera ses fruits. N’oublions pas aussi que deux de nos coureurs apparaissent parmi les dix-sept premiers du classement général »


 


Sébastien Hinault, directeur-sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


 


« Cette édition du Tour de France a été d’un grand niveau, et l’équipe Arkéa-Samsic a su contre vents et marées garder le cap. L’ambiance au sein du groupe est toujours restée au beau fixe, tout le monde soutenait tout le monde. Il y a une vraie cohésion, un esprit de groupe. Je retiens aussi l’attitude de Warren Barguil dans le Grand Colombier ce qu’il a fait ce jour-là était tout simplement fort et beau, l’une des images du Tour pour moi »


 


 


Yvon Caër, Directeur-Sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


 


« Ce Tour de France était le tout premier pour Connor Swift et Clément Russo, mais aussi leurs tous premiers Grands-Tours. Ils ont été à la hauteur de ce que l’on attendait d’eux, en protégeant leurs leaders dans les secteurs clés de la course. Cette épreuve va leur permettre de grandir tant sur le plan physique que de l’expérience. Je n’oublie pas non plus Dayer Quintana, Kévin Ledanois et Winner Anacona qui ont également apporté leur concours pour le collectif, un travail parfois de l’ombre mais qu’il convient de mettre en lumière »


 


Arkéa-Samsic