Nos actualités
Yann Bernard : « Nous sommes passés de deux à neuf mécaniciens »
Le 7 mai 2020

Mécanicien depuis une décennie au sein de notre structure, Yann Bernard s’occupe plus particulièrement de cette mission au sein du service course de notre équipe. Portrait.


 


21 licences de coureurs ! Yann Bernard avec cette donnée chiffrée prouve si besoin était sa (grande) passion envers notre sport, laquelle a débuté dès les rangs poussins en école de cyclisme, du côté de « Locminé », où il a toutes ses attaches de vie. « J’avais sept ans, quand j’ai débuté », poursuit-il, « et j’ai toujours ma licence au sein de ce club. Mon papa en a été d’ailleurs le premier licencié. J’étais coureur en son sein, puis dirigeant, je me suis d’ailleurs occupé des coureurs juniors à un moment donné. Je n’y habite plus depuis un moment, mais j’ai toujours une part de moi à Locminé ». Son parcours sportif lui a permis de s’exprimer dans les rangs régionaux et nationaux durant quelques saisons. Une fois sa carrière terminée, il a choisi comme métier, mécanicien. « Comme la plupart de mes copains de cette corporation au sein de l’équipe Arkéa-Samsic, j’ai commencé à travailler dans un magasin, mais toujours en cycles, avec des expériences variées c’est-à-dire pour la grande distribution, magasins de sport ou commerces dédiés exclusivement à la vente et à la réparation de vélos ».


 


“J’ai vu de suite que cela me plaisait: mécanicien chez les pros”


Au travers de l’une de ses connaissances, Yann a commencé à faire une vacation au sein de la formation Bretagne-Schuller, structure antérieure à Arkéa-Samsic. « J’ai travaillé pour eux un week-end, et je me suis rendu compte de suite que cela me plaisait », explique-t-il. Puis les jours se sont enchaînés, « une semaine, plusieurs semaines. J’en ai profité aussi pour passer mes permis poids-lourds. Quand je suis arrivé au sein de notre structure, il y avait seulement deux mécaniciens. L’un d’eux a cessé sa collaboration avec l’équipe, et j’ai été embauché ».


 


 



Le poste de Yann Bernard a évolué au fil du temps. « Je suis quasiment sédentarisé depuis deux saisons, avant j’allais en course, mais désormais, dit-il, je suis plus basé au service course. Je vais toujours en course, mais entre-temps, je suis au service course. Ce poste répondait aussi à un réel besoin, ainsi, en étant basé au service course, je gère les camions, le matériel sur place. Je fais de la mécanique avec un appui logistique au service course. Je reste mécanicien au sein de l’équipe, mais je me déplace moins que les copains ». Son domaine d’activité est aussi, comme il l’a dit, concerne aussi la gestion des camions ateliers au départ et à l’arrivée des courses. « J’effectue le déchargement lorsque les copains rentrent de course, ou je confie cette mission à Félicien Gicquel qui travaille avec moi au service course, parfois même on le fait tous les deux. Nous remplissons ensuite le camion pour la prochaine course ». Comptant parmi les anciens salariés de l’équipe, Yann a vu depuis dix ans l’évolution de notre formation. « Notre Manager Général, Emmanuel Hubert,  depuis dix ans a donné une autre envergure à l’équipe. Je ne vais que parler de mon corps de métier, mais il y a dix ans, nous n’étions que deux mécaniciens, nous sommes au nombre de neuf aujourd’hui, parce que le nombre de coureurs a augmenté, parce que le calendrier de courses en a fait de même. C’est la même chose pour les assistants-sportifs, les kinés. Le parc de vélo a aussi augmenté en conséquence. L’équipe compte aujourd’hui parmi les meilleures de France, et pareil au niveau international au vu de notre bon début de saison. Le cyclisme aussi c’est structuré, aujourd’hui les saisons sont plus longues, et reprennent plus tôt, et moi, sur place au service course, à l’intersaison, je reste occupé car il y a la revente du matériel, la réception des vélos, l’hiver, et notamment entre 2019 et 2020, ceux de notre nouveau partenaire cycles, Canyon, et c’est ainsi chaque année afin de préparer le plus tôt en amont la nouvelle saison qui va arriver ». Des vélos montés « à la main » par nos mécaniciens afin qu’ils soient prêts à l’emploi dès les tout premiers stages de l’équipe…


 


Arkéa-Samsic