Nos actualités
Yvon Caer : « Nacer a dû couper son effort »
Le 6 février 2021

Idéalement placé par ses coéquipiers à l’amorce du dernier kilomètre de la 4e étape de l’Étoile de Bessèges, Nacer Bouhanni a été, malheureusement, gêné par une vague qui l’a contraint à stopper net son effort. 





Le débrief du DS





Yvon Caer





Yvon Caer satisfait du travail de ses coureurs ici avec Lukasz Owsian (Photo Arkéa-Samsic/Elen Rius)




« La victoire sur cette 4ème étape de l’Étoile de Bessèges revient au champion du monde de poursuite individuelle et du contre-la-montre, Filippo Ganna, lequel a réalisé un véritable festival solitaire dans le final, avec pour finir une bosse comme lors du premier jour, mais cette fois-ci un peu plus longue. 





Le peloton derrière a lutté pour la deuxième place. Les coéquipiers de Nacer ont parfaitement travaillé afin de le placer. Mais à, environ, cinq cents mètres de la ligne, malheureusement, il a essuyé une grosse vague, laquelle l’a contraint à couper net son effort. Il n’a pas pu relancer derrière du fait du pourcentage. C’est dommage. Le positionnement de ses coéquipiers avait été défini par avance, et celui-ci a été reproduit comme dit au matin de l’étape lors du briefing. Une vague est un fait de course inhérent aux aléas du sprint, mais les enseignements à tirer de cette étape,  sont notamment la manière dont Nacer a été placé et lancé par ses coéquipiers ». 





Sur la ligne, avec Clément Russo









« Cette étape a été plus calme que celle de la veille. L’échappée s’est formée à l’occasion du premier Grand Prix de la Montagne. Après le rythme s’est calmé, avec toutefois, un bon tempo au sein du peloton pour maintenir le groupe devant lui à distance raisonnable. Le parcours proposé était difficile, toujours en prise, avec une succession répétée de montées et de descentes. Le rythme s’est élevé à environ quarante kilomètres de l’arrivée, tout le monde voulait alors se placer pour bien aborder les bosses, dont celle de l’arrivée. Nous avons trouvé de bons automatismes pour bien placer Nacer au pied de cette bosse. C’est important pour lui comme pour nous dans la perspective des prochaines courses à venir. Les choses se mettent en place autour de Nacer. C’est vraiment de bon augure ».





…et Connor Swift





« Aujourd’hui l’étape n’a pas été aussi difficile que celle de la veille, mais l’échappée a tout de même contraint le peloton à faire gros tempo et rester vigilant. Nous attendions plus de vent sur cette étape, mais il n’était pas au final si fort que ce qui avait été annoncé. La Team Arkéa-Samsic s’est montrée forte toute la journée, et en bonne position au sein du peloton autour de Nacer. Nous pouvons être confiant pour la suite de la saison, car Nacer est en bonne forme et de bons automatismes autour de lui se mettent en place ».





Arkéa-Samsic