Nos actualités
Yvon Caer : « Paris-Nice a tous les ingrédients qui servent à pimenter une course »
Le 5 mars 2021

Yvon Caer dirigera la Team Arkéa-Samsic à l’occasion de l’édition 2021 de Paris-Nice. Le point avec lui avant le départ de cette course qui s’élancera cette année de Saint-Cyr-l’École.





Photos Arkéa-Samsic




LES OBJECTIFS DE WARREN BARGUIL …





« Ce sera de réaliser le meilleur classement général possible au terme de cette compétition. Énoncer un objectif chiffré a très peu de sens ! Qui plus est sur une course comme Paris-Nice, laquelle peut donner lieu à scenarii multiples et, surtout, très évolutifs au fil des jours. Nous savons que Warren apprécie cette épreuve. Il y aura certes le chrono à gérer en milieu de semaine, mais il a démontré de réels progrès dans la discipline, notamment l’an passé sur les routes du Tour. La fin de course, aussi, sera plus à son avantage ».





… ET DE NACER BOUHANNI





«  En filigrane, nous aurons également comme objectif les étapes pouvant s’achever sur un sprint massif, avec Nacer Bouhanni. Sur ce qu’il a démontré depuis le début de saison entre l’Étoile de Bessèges et le Tour de la Provence, Nacer peut réaliser de belles performances sur cette édition 2021 de Paris-Nice. Nous avons de réelles ambitions avec notre sprinteur numéro 1. Nous allons le mettre dans les meilleures dispositions afin qu’il soit en mesure de remporter une étape. Il en a réellement les moyens ».





LA COURSE





« Tous les ingrédients qui peuvent pimenter une course cycliste se trouvent condensés sur Paris-Nice :  bordures, sprints, contre-la-montre, et des étapes vallonnées sur le final de l’épreuve. La météo peut aussi jouer un rôle important, faire basculer le classement général. Il conviendra donc de se montrer régulier, vigilant et arriver au départ de Paris-Nice en top condition. Cette épreuve est rude, elle ne pardonne pas. Elle peut même être parfois extrêmement violente dans son déroulé. La météo est soit un allié des coureurs, s’il fait beau, soit elle joue contre eux, ce qui est souvent le cas, compte tenu de la période à laquelle se déroule cette compétition. Attention, donc… »





LE COLLECTIF DÉCRYPTÉ PAR …









Arnaud Gérard nous présente les coureurs qui entoureront Nacer Bouhanni et Warren Barguil sur cette édition 2021 de Paris-Nice.





Arnaud Gérard : « L’équipe pour Paris-Nice a été articulée autour de deux coureurs : Nacer Bouhanni en vue des arrivées au sprint, et Warren Barguil pour le classement général lorsque la route s’élèvera. Présentation des forces en présence autour de Warren et Nacer pour la Team Arkéa-Samsic ».









Maxime Bouet : « Maxime possède un profil de grimpeur. Il peut être un auxiliaire précieux auprès de Warren dans la deuxième partie de course, lorsque les profils d’étapes proposés seront plus escarpés. Quand le peloton s’éclaircira au fil des kilomètres d’ascension, Maxime doit-être aux côtés de Warren pour l’accompagner. Il peut aussi prêter main forte au collectif afin de rouler à l’occasion des étapes dites de plaine ».   









Anthony Delaplace : « Un mot pour qualifier Anthony : vaillance ! Même à 100%, il va continuer à tout donner. Anthony ne sait pas ce que c’est que de courir sur la réserve lorsqu’il doit se mettre au service d’un leader, du collectif. Il est toujours prêt et disposé à aider le groupe. Sa mission sur cette épreuve sera d’accompagner Warren sur les premières difficultés des étapes vallonnées ». 













Dan McLay : « C’est le poisson-pilote de Nacer pour les étapes qui peuvent se terminer par un sprint massif ! C’est son lanceur. Son rôle est de le déposer aux abords de la ligne d’arrivée. C’est sa mission lorsque l’étape peut se jouer au sprint. Sinon, Dan peut également piloter Warren et Nacer sur les étapes propices aux bordures. Sa capacité à frotter lui permet en effet de se mettre en évidence sur ce type de courses »









Clément Russo : « C’est la Tour de contrôle de l’équipe Arkéa-Samsic ! Clément est un coureur fait pour les classiques, mais également précieux sur les épreuves par étapes. Il est à l’aise dans le peloton,  sait « frotter », et quand il doit le faire, cela ne l’éprouve pas, tant sur le plan physique que psychologique. C’est presque naturel pour lui ! Il peut aussi aider l’équipe à sortir d’une situation compliquée justement du fait de ses qualités à l’approche d’un sprint, ou bien comme Dan, il peut piloter Warren et Nacer dans les bordures »









Connor Swift : « Connor c’est le couteau Suisse de l’équipe, même s’il est Britannique (sourire !) !  Ce coureur très facile à vivre possède un panel de qualités très étendues. Il est en effet capable de rouler pour un sprinter quand il le faut, mais aussi de replacer un grimpeur au pied des difficultés. Il peut aider ses leaders dans de nombreuses situations de courses, et ce sont ses qualités de coureur complet qui le lui permettent ».





LA DÉCLA













WARREN BARGUIL : « Il s’agit un peu entre Paris-Nice et moi, du genre : « Je t’aime, moi non plus ! » Mais ce qui est bien pour cette épreuve, c’est que je ne suis pas rancunier (rires !) J’ai toujours autant de plaisir à la disputer, et je sais que la vie reste un équilibre, et que donc, forcément, je vais réussir de nouveau une belle prestation à l’occasion de ce premier grand rendez-vous de la saison, comme ce fut le cas en 2017, avec l’obtention d’une 8ème place au classement général à Nice. Cette année de surcroît Paris-Nice offre de belles étapes vallonnées et usantes, comme celle dans les Monts du Beaujolais, ou celle dans l’arrière-pays Niçois, avec le col de la Colmiane. La première partie comme toujours lors de la redescente vers le Sud de la France pourra-être soumise au vent et aux bordures. Il conviendra donc d’être vigilant. Cette compétition est l’épreuve idéale pour poser de bonnes bases pour la suite de la saison, avec une semaine de course à très haut-niveau ». 





L’INFO





Clément Russo disputera cette saison le tout premier Paris-Nice de sa carrière.





Le chiffre





11





Maxime Bouet au départ de Saint-Cyr-l’École dimanche, disputera lui le 11e Paris-Nice de sa carrière.





Notre composition d’équipe pour Paris-Nice, du 7 au 14 mars 2021





Warren Barguil, Nacer Bouhanni, Maxime Bouet, Anthony Delaplace, Dan McLay (Grande-Bretagne), Clément Russo, Connor Swift (Grande-Bretagne)









Directeurs-sportifs: Yvon Caer et Arnaud Gérard





Arkéa-Samsic