Nos actualités
Yvon Ledanois : « ça coute de l’énergie, mais… »
Le 24 février 2019

Le Mont Faron faisait office de ligne d’arrivée finale du Tour du Haut-Var 2019. Romain Le Roux a bouché 40 secondes pour revenir sur l’échappée du jour et travailler à l’avant de la course. Dans le peloton, l’équipe était soudée pour aborder au mieux le final. Amael Moinard se classe 17ème et Jérémy Maison 18ème.



Florian Vachon :


« Aujourd’hui ça se résume à une montée sèche. Une montée brute mais encore une fois une bonne journée, on a réussi à mettre quelqu’un devant avec Romain Le Roux. Le but c’était de bien placer nos deux meilleurs coureurs au classement général, Amael et Kévin, pour la montée finale. On voulait trouver les réflexes pour le collectif. Kevin a un peu coincé dans le Mont Faron mais Jérémy a pu faire une belle montée. Sur ces trois jours je veux retenir que l’on a su courir ensemble et placés. Dans le peloton actuel il faut « courir collectif » et nous l’avons bien fait. Au niveau de la forme il nous manque encore un petit quelque chose…mais on l’a surement pallié par un bon collectif. Ca allait mieux de jour en jour pour l’ensemble de l’équipe donc ça motive ! Il faut continuer à bosser, mais de mon point de vue c’est encourageant.

La semaine prochaine je cours à Kuurne-Bruxelles-Kuurne, j’ai l’habitude de courir cette épreuve, avec un sprinteur comme leader. C’est une belle course, il y aura André qui sera super motivé, c’est plein d’énergie positive, il y a un beau truc à aller chercher.  »



Yvon Ledanois :

« La stratégie aujourd’hui était de prendre l’échappée. Un groupe de sept coureurs est sorti sans que nous y soyons représentés mais Romain Le Roux a bien rattrapé le coup en bouchant quarante secondes et en prenant place en tête de course. Les gars savent qu’il faut courir dans l’intérêt de l’équipe. Romain est sorti contretemps, ça coûte de l’énergie, mais je suis content de sa réaction. En grande majorité, les gars ont fait leur travail. Amaël Moinard, Kevin Ledanois et Florian Vachon ont tiré le groupe vers le haut. Je n’avais pas le coureur pour battre Pinot et Bardet cette semaine mais j’ai hâte d’être le week-end prochain en Ardèche puis dans la Drôme pour obtenir un très bon résultat avec ce groupe. D’ici là, les gars vont faire ce qu’il faut. Cette semaine est une semaine de travail. »