Nos actualités
Yvon Ledanois : « Nairo peut encore progresser au classement général »
Le 20 février 2021

Au sommet du Mur de Fayence, Nairo Quintana prend la douzième place. À la veille de l’ultime étape du Tour des Alpes Maritimes et du Var, notre leader est dixième du classement général à treize secondes du premier.





SUR LA LIGNE AVEC…





Nairo Quintana





Miguel Florez, Lukasz Owsian au contact de Nairo Quintana – Photo Arkéa-Samsic/Elen Rius




« J’avais aujourd’hui encore de bonnes sensations, mais l’arrivée en haut du Mur de Fayence réclamait beaucoup de puissance. C’était difficile pour moi compte tenu qu’il s’agissait d’une montée sèche demandant beaucoup d’explosivité et destinée aux vrais spécialistes de ce genre de bosses. Il y avait aussi beaucoup de nervosité, de tension au sein du peloton. Nous étions proches les uns des autres. Je tiens une nouvelle fois à remercier tous mes coéquipiers du Team Arkéa-Samsic pour leur implication. Demain, ce sera mieux pour moi car le tracé ressemble plus à une étape de montagne avec de longs cols à escalader. Je les connais très bien de surcroît puisque ce sont mes routes d’entraînement ».





ÉLIE GESBERT





Elie Gesbert – photo Arkéa-Samsic/Elen Rius




« Cette deuxième étape fut encore plus sinueuse que celle de la veille. Le peloton était davantage tendu pour le placement. Une échappée a rapidement pris forme. Nous, Team Arkéa-Samsic, nous sommes restés autour de Nairo afin de le protéger au maximum pour qu’il arrive le mieux placé au pied de l’ascension du Mur de Fayence. Mais cela frottait vraiment beaucoup ». 





LUKASZ OWSIAN





Lukasz Owsian- photo Arkéa-Samsic/Elen Rius




« La tactique aujourd’hui était quasiment la même qu’hier, à savoir : rester groupés auprès de Nairo, être parmi les tout premiers du peloton. La première partie de l’étape a donné lieu pendant vingt-cinq kilomètres environ à une belle bagarre pour prendre l’échappée. Une fois celle-ci formée avec sept coureurs, le peloton a géré. Nous, Team Arkéa-Samsic, nous sommes restés parmi les 20 à 30 premiers du peloton. J’ai travaillé afin de rester le plus longtemps possible à ses côtés lors de l’ascension du Mur de Fayence. Je l’ai repositionné et j’ai fait mon maximum pour rester ainsi le plus longtemps possible. Mon travail aujourd’hui était de rouler au plus proche de Nairo ».





AMAURY CAPIOT





Amaury Capiot en tête de peloton – Photo Arkéa-Samsic/Elen Rius




« Je devais protéger Nairo. Ma mission était lors de la première ascension du Mur de Fayence de bien le placer.  J’ai tourné en deuxième position à ce moment-là, avec mes coéquipiers dans ma roue. J’ai essayé de refaire la même chose à l’occasion de l’ascension finale, mais malheureusement après la première montée de cette difficulté le peloton s’est coupé en deux. J’ai chassé avec une vingtaine d’autres coureurs afin de réaliser la jonction. Nous y sommes parvenus, mais dans les cinq derniers kilomètres il y avait beaucoup de tension au sein du peloton. Je pense avoir fait du bon travail, et que ce bon bloc sur ce Tour des Alpes Maritimes et du Var va me servir de tremplin pour bien aborder la campagne des classiques à venir, que j’attends avec impatience».





LE DÉBRIEF’ DU DS









Yvon Ledanois : « L’étape était encore difficile aujourd’hui, notamment du fait de la vitesse à laquelle elle s’est déroulée. Il y a vraiment eu une grosse intensité du début à la fin. Je suis satisfait du travail effectué par l’équipe et de l’implication de tous les coureurs. Ils ont vraiment fait ce qui avait été demandé ce matin lors du briefing. Après l’absence de Romain Hardy nous fait clairement défaut, notamment lors de l’approche de la dernière montée. Mais il n’y a pas de regrets à avoir pour la victoire. Même si Nairo était rentré dans le Mur parmi les tout premiers du peloton, cette arrivée était plus pour les puncheurs que pour les grimpeurs purs. Nous verrons demain, car se profile une véritable étape de montagne, avec cinq cols de programmés, dont ceux de la Madone et de Nice pour finir. J’ai bon espoir que Nairo continue sa progression au classement général de ce Tour des Alpes-Maritimes et du Var 2021 ».





BULLETIN MÉDICAL





Après une nuit passée en observation à l’hôpital de Grasse, Romain Hardy a pu regagner son domicile en début de journée.





Arkéa-Samsic