Nos actualités
Yvon Ledanois : « Nairo s’est replacé au général »
Le 13 mars 2020


Winner Anacona longtemps échappé aujourd’hui

Winner Anacona dans l’échappée du jour, Nairo Quintana 10e à Apt et désormais 12e du classement général provisoire de Paris-Nice, l’équipe Arkéa-Samsic a réalisé une belle étape entre Sorgues et Apt. L’étape reine de ce Paris-Nice se profile demain avec l’arrivée finale au sommet du col de la Colmiane.


 


Yvon Ledanois, directeur-sportif de l’équipe Arkéa-Samsic


« La stratégie quand Winner s’est glissé dans la grosse échappée du jour, était de jouer potentiellement deux cartes : espérer que ce coup aille le plus loin possible avec des bons coureurs en son sein, mais aussi que Winner serve de point d’appui à Nairo le cas échéant. Maintenant, le rythme de cette étape a été celui d’un rouleau compresseur tout au long de la journée. Les puncheurs pouvaient passer sur cette étape allant de Sorgues à Apt. Nairo ne pouvait pas faire la différence sur ce type de bosses courtes, surtout lorsque l’on voit qu’un Michael Matthews est présent à l’arrivée, et va se classer 2e, derrière son équipier Tiejs Benoot. C’est bien la preuve que ce n’’est pas sur ce genre de montée, Nairo ne pouvait pas faire la différence. Il s’est replacé ce soir au classement général provisoire de ce Paris-Nice 2020, et occupe la 12e place. Nous avons encore un challenge devant nous pour que Nairo puisse faire un top 5 demain soir, à l’occasion de la toute dernière étape de cette compétition. C’est encore jouable, maintenant tout dépendra de la montée de la Colmiane »


 


Winner Anacona


« Le rythme de cette étape dès le début a été très rapide, explosif, avec du vent au kilomètre treize. Cela n’a pas été facile à l’échappée de se dessiner, il a fallu batailler durant de longues minutes, et je suis parvenu à la prendre. C’est parti en force, il fallait avoir des jambes pour y aller, mais malheureusement nous étions trop peu nombreux. L’étape était accidentée, mais plus pour les grimpeurs-puncheurs que pour les purs grimpeurs. Maintenant, je me tourne vers celle de demain qui va arriver au sommet de la Colmiane. Elle sera exigeante. J’espère que j’aurais récupéré de mes efforts d’aujourd’hui, que j’aurais de la force, afin de pouvoir aider au maximum Nairo sur ce col de la Colmiane. »


 


 


Connor Swift


« Aujourd’hui, l’étape a été vraiment rapide avec en plus beaucoup de vent dans sa partie initiale. Ce qui a impliqué des cassures dans les premiers kilomètres. C’était très nerveux avant que l’échappée ne se forme. Quand elle s’est formée, cela continué tout de même à aller vite, c’était « full gas » surtout dans les bosses, au sein du peloton. Il y a eu un tempo façon rouleau-compresseur durant quasiment toute la journée ».


Arkéa-Samsic