Nos actualités
Yvon Ledanois : « Warren a donné l’exemple »
Le 29 mars 2019

Indécis. Au départ de la cinquième étape du Tour de Catalogne, le scénario est loin d’être écrit. Grande échappée, arrivée en petit comité, sprint massif, sur ce parcours accidenté, tous les scénarios sont possibles. En haut du premier col, une échappée de quatre coureurs se forment. Notre équipe prend rapidement ses responsabilités et les commandes du peloton avec l’aide des Sunweb et Dimension Data. Dans la dernière montée, notre sprinteur perd quelques places puis une chute à 6 kilomètres de l’arrivée scinde le peloton en deux. André Greipel ne disputera pas le sprint. Le reste du peloton ne parviendra pas à rentrer sur l’homme de tête Schachmann et se disputera la deuxième place, à 13 secondes du vainqueur.


André Greipel : « On a fait toutes les montées « à bloc » car les échappés étaient très costauds devant. Je me suis accroché. Chapeau à mes coéquipiers, avec leur travail on est quasiment arrivé au sprint attendu. Je suis désolé pour eux de ne pas avoir été dans une bonne journée. Je venais de me faire décrocher quand la chute est survenue, je ne pouvais plus rentrer. C’était une journée difficile, toutes les étapes du Tour de Catalogne sont difficiles. Tous les jours, toute l’équipe donne son maximum, je suis déçu de ne pas leur apporter le résultat qu’on est venu chercher. »


Yvon Ledanois : « Nous avons travaillé pour un sprint d’André Greipel mais il n’y a pas eu sprint. A six kilomètres de l’arrivée, il y a eu une chute et le peloton s’est cassé devant André. Nous venions de passer un faux-plat montant monté très vite par le Team Sunweb et notre sprinteur avait un peu reculé dans le peloton. Pour autant, nous avons travaillé toute la journée. Il y a eu cette échappée de quatre coureurs, tous de bons rouleurs et nous avons pris nos responsabilités quand l’écart a atteint 3’40’’. Warren a donné l’exemple, il a beaucoup roulé et nous avons quasiment bouché le trou. Mes gars ont fait un très beau boulot jusqu’à ce coup du sort. Je suis déçu pour eux mais en continuant de travailler de la sorte, ça finira par sourire. Beaucoup d’équipes World Tour sont venues nous féliciter et c’est gratifiant. Il y aura des jours meilleurs, je n’en doute pas. »