20 mars 2023

Brugge-De Panne, C. Russo : "la principale difficulté ? la météo"

Classique promise aux sprinteurs, Brugge-De Panne peut être également soumise au vent du plat pays et ainsi favoriser les coups de bordure.

Clément Russo

« La Panne marque le début d’un beau bloc de classiques en Belgique. La principale difficulté de la course sera la météo. C’est une course généralement promise aux sprinteurs. S’il pleut, s’il y a du vent, cela peut ouvrir la course. J’affectionne ces conditions. Dans mon rôle, il sera important de bien travailler, d’être attentif, pour mettre en confiance le sprinteur qui sera désigné et  le placer dans les meilleures dispositions. »

Sébastien Hinault, directeur sportif

« C’est une course qui est censée arriver au sprint mais les prévisions météorologiques annoncent beaucoup de vent. On peut s’attendre à des bordures, notamment sur la célèbre ligne droite De Moeren juste avant l’entrée dans La Panne, laquelle sera fortement exposée. On aligne une équipe qui va dans ce sens, qui aime ces conditions et qui sait manoeuvrer dans ce type d’épreuve. »

Coureurs

Clément Russo