03 octobre 2021

Kévin Ledanois : « La Coppa Bernocchi réclame du mental »

Kévin Ledanois disputera demain la Coppa Bernocchi, une des nombreuses semi-classiques qui jalonnent la fin de saison du calendrier Italien.

Kévin Ledanois

Avant-course

« La plupart des semi-classiques Italiennes qui précédent le Tour de Lombardie, excepté le Gran Piemonte, sont toutes des courses dures. Il convient donc d’être prêt tant physiquement que mentalement, car elles sont très disputées et le rythme y est élevé. Les parcours proposés sont majoritairement vallonnés, voire parfois plus que difficiles en termes de pourcentage de pentes à escalader. Ce sont de belles épreuves de fin de saison mais il faut avoir l’envie de les disputer, sinon ce n’est la peine. On y croise des coureurs qui sortent du mondial, d’autres qui n’ont pas trop couru, certains en recherche de contrats pour la saison suivante et qui ont le couteau entre les dents afin de démontrer qu’ils ont encore leur place au sein du peloton. Il y a pas mal de différence de niveau, et pas mal de disparité aussi entre les équipes. La météo s’annonce en plus difficile avec de la pluie, mais ce sont de belles courses. Sur Bernocchi, si j’ai de bonnes sensations, je devrais passer pas trop mal le circuit, et puis après pour l’arrivée, on verra si je peux jouer ma carte au sprint ou si on privilégie les chances d’un autre coureur. Vendredi, avec la pluie qui est tombée à verse sur la Route Adélie, je n’étais pas forcément top, donc à voir… »

Roger Tréhin, Directeur-sportif

Le Briefing                      

« La Coppa Bernocchi est une course un peu « moins dure » que le Giro d’Emilia. Mais nul doute qu’elle sera disputée et rythmée car une fois encore le plateau engagé est relevé. Il s’agit d’une compétition qui s’adresse sur le papier davantage aux puncheurs-sprinteurs. Nous avons des coureurs de cette qualité au sein de l’équipe, comme par exemple, Romain Hardy ou Kévin Ledanois, sans oublier Nairo lequel a démontré sur les courses récentes ses facultés à faire jeu égal avec les puncheurs que ce soit à l’occasion des classiques Besançon, Jura, Doubs ou lors du Tour du Luxembourg ».

Coureurs

Nairo Quintana
Dayer Quintana
Winner Anacona
Miguel Flórez
Kévin Ledanois
Romain Hardy
Donavan Grondin