14 octobre 2021

Nairo Quintana : « C’est un Tour qui me plaît »

La 109ème édition du Tour de France a été présentée ce matin à Paris, en présence de Nairo Quintana, Nacer Bouhanni et Élie Gesbert.

 

Photos GettyImages

 

Nairo Quintana

« Ce Tour 2022 proposera de multiples étapes difficiles et qui peuvent se révéler piégeuses, comme celle au Danemark en bordure de mer, les pavés dans le Nord également. Le vent en première semaine pourrait-être un acteur majeur de ce Tour de France, et engendrer du mouvement. Nous irons ensuite très vite dans les massifs avec de nombreuses étapes qui nous seront plus favorables. Il faudra être en bonne condition pour en profiter et surtout prendre du plaisir. C’est un Tour qui me plaît, bien pour moi avec toutes ces étapes de montagne. Cela peut-être un bon Tour pour l’ensemble de l’équipe Arkéa-Samsic, nous pouvons en effet envisager de l’appréhender de différentes manières. L’Alpe d’Huez est une étape qui me plaît, elle sera animée de trois cols très importants dont le Galibier et la Croix de Fer. Ce sera une journée très dure aussi dans son déroulé avant de terminer au sommet de l’Alpe d’Huez ».

Warren Barguil

« Ce Tour 2022 est moins « traditionnel » que les éditions précédentes forcément avec ce départ depuis Copenhague, au Danemark, et une première journée de repos après trois jours de course seulement. Cela va forcément changer nos habitudes sur le Tour de France. ASO nous propose un beau parcours, et nous irons pas mal visiter l’Est de la France, avec une arrivée que l’on commence à connaître : la Super Planche des Belles Filles et le final de ce col en chemins. Il y aura une belle arrivée, aussi, au sommet du mythe: Alpe d’Huez. L’étape dans le Nord avec les pavés peut s’avérer piégeuse, attention ! 20 kilomètres de pavés seront à négocier, et cela peut rebattre les cartes pour le classement général. On sait comment ce type d’étapes se court sur les routes du Tour de France, j’espère que cet été encore cela se passera bien pour moi ce jour-là, en tout cas je trouve normal que le Tour revienne sur les secteurs pavés du Nord. Le parcours de ce Tour 2022 n’est pas facile avec de belles arrivées au sommet qui donneront lieu à une très belle course. La première semaine avec toutes les incertitudes qu’elle recèle peut engendrer pas mal de suspense. La course s’annonce  passionnante pour les spectateurs et nous aussi, coureurs, forcément. Je crois avoir déjà escaladé le Granon, mais j’en ai un vague souvenir. Il faudra donc que j’aille le grimper à l’entraînement avant de le faire sur les routes du Tour ».

Nacer Bouhanni

« Je n’ai pas compté exactement le nombre d’étapes susceptibles de se terminer par un sprint massif sur cette 109ème édition du Tour de France, mais je dirais comme cela, après avoir assisté à la présentation ce midi qu’elles seront entre cinq et six. Il faudra que je regarde plus tard davantage dans le détail le profil de chacune. C’est en tout cas un beau Tour de France que nous propose ASO. La course passera dans l’Est de la France avec un départ à Tomblaine à côté de Nancy, et une arrivée à la Super Planche des Belles filles dans les Vosges ».

Elie Gesbert

« Attention à la première semaine de course, à la tension avec les risques de bordures, pas mal de leaders pourraient être piégés avant de parvenir en montagne. Les arrivées au sommet seront plus nombreuses que l’an passé, et de fait elles seront davantage disputées par les leaders des équipes qui viseront le classement général de ce Tour de France ».

Emmanuel Hubert, Manager Général

« Le Tour est un mythe qui sait entretenir les mythes ! L’Alpe d’Huez, les pavés du Nord, le Galibier deux jours de suite, Peyragudes, Hautacam sont des lieux qui ont marqué la Grande Histoire du Cyclisme, mais également celle du Tour de France. Ce seront sans doute les moments choisis de cette 109ème édition. Tout comme la Super Planche des Belles Filles qui s’inscrit de plus en plus dans le paysage du Tour de France. Cette année tous les massifs montagneux de France seront visités

Un an après la magnifique entame de la course dans notre belle région Bretagne, le Danemark sera le pays hôte, avec un chrono inaugural qui établira une hiérarchie autre que celle des sprinteurs auxquelles nous étions habitués. Il y aura deux étapes en ligne à suivre qui peuvent-être soumises au vent, donc aux bordures. Le second chrono à Rocamadour sur quarante kilomètres redistribuera peut-être les dernières cartes après la traversée des Pyrénées. Il y aura aussi plusieurs étapes sur le papier dévolues aux sprinteurs. Nous espérons bien évidemment être invités pour cette édition 2022 de la Grande Boucle, et ainsi continuer à écrire notre histoire commune avec la plus grande épreuve cycliste au monde que nous disputons maintenant depuis huit saisons en affichant une ambition toujours plus accrue ».

Sébastien Hinault, Directeur-Sportif

« Nous allons sans aucun doute assister à un Tour de France 2022 qui sera spectaculaire du début à la fin, avec des possibles bordures au Danemark, des pavés lors de la première semaine, la course arrivera de suite dans les massifs avec très peu d’étapes dites intermédiaires. Ce sera très dynamique ».

Yvon Caër, Directeur-Sportif

« La météo pourrait jouer un rôle prépondérant tant sur les étapes du Danemark que celle des pavées dans le Nord, il conviendra donc très vite d’établir un état des lieux à l’issue de cette petite semaine de course afin voir où nos coureurs se situeront à ce moment-là. Les grimpeurs seront servis avec plusieurs arrivées au sommet, il y aura également un nombre important  d’étapes au final « punchy ». Les coureurs seront souvent sur la brèche sur cette 109ème édition du Tour de France ».

Coureurs

Nairo Quintana
Warren Barguil
Nacer Bouhanni
Elie Gesbert