14 septembre 2021

Warren Barguil : « Le Grand Prix de Wallonie, le genre d’épreuve que j’apprécie »

Warren Barguil débutera un cycle de course d’un jour qui l’emmènera jusqu’à la fin de saison à partir du Grand Prix de Wallonie couru demain.

Warren Barguil

Avant-course

« Le Grand Prix de Wallonie va débuter un cycle de courses d’un jour qui vont marquer ma fin de saison 2021. Cette belle semi-classique belge favorise les desseins des puncheurs-grimpeurs, il s’agit d’une course de placement et d’usure et la différence ultime se fait dans le final avec la difficile ascension de la Citadelle de Namur. Cette année encore cette bosse sera escaladée à deux reprises par le peloton, mais avant nous aurons déjà eu, avant, en guise de « mise en bouche » les côtes de Brume, de Werbomont, celle de Warnant, Tienne aux Pierre avant d’arrivée sur le final qui est long de deux kilomètres deux cents avec des pourcentages avoisinant cinq pourcents. J’apprécie ce type d’épreuve, et mon souhait est qu’il y ait du mouvement comme lors des récents Championnats d’Europe à Trente, car c’est le cyclisme que j’aime pratiquer et c’est aussi celui qui plaît aux fans de notre sport. J’aime cette course sur laquelle j’ai signé un podium (3ème en 2018), car elle offre un beau terrain d’expression pour les coureurs de classiques au profil de puncheurs-grimpeurs ».

Miguel Flórez

« Je n’ai jamais couru en Belgique, et ce Grand Prix de Wallonie sera en quelque sorte mon baptême sportif dans ce pays. Ce sera une découverte pour moi, nous avons Warren qui est très bien sur le plan physique et de la forme affichée depuis plusieurs semaines, et l’objectif pour moi comme pour tous les autres coureurs de la formation Arkéa-Samsic, ce sera de l’aider au mieux afin qu’il puisse performer, et voir, si jamais, il y a aussi la possibilité que je fasse un bon résultat afin d’aider l’équipe a marqué le plus possible de points UCI ».

Matîs Louvel

« Je vais disputer pour la première fois cette épreuve, j’ai un peu étudié sur Veloviewer à quoi ressemblait cette compétition, et j’ai pu constater que le profil est dur. Il y a pas mal de kilomètres (210 au total) et dès le départ c’est musclé, sans oublier le final avec la montée vers la Citadelle de Namur. Je pense que c’est parfaitement le genre de course qui convient à Warren. Il détient en plus une belle forme et l’a encore démontré récemment, donc le but d’aller chercher au beau résultat sur Grand Prix de Wallonie 2021 ».

Roger Tréhin, Directeur-sportif

Le briefing

« Le Grand Prix de Wallonie brise quelque peu le schéma des courses pour sprinteurs dans le Nord de la France et en Belgique proposé chaque fin de saison. Cette épreuve s’apparaître plus à une classique Ardennaise compte du tracé qui est offert aux coureurs. Il y a du dénivelé sur cette compétition avec une dizaine de côtes référencées. Le parcours est usant et la double ascension de la Citadelle de Namur dans le final effectue en quelque sorte une sélection naturelle en permettant aux plus forts mais également aux plus frais en fin de journée d’aller décrocher la victoire. Le but sera pour l’équipe Arkéa-Samsic de briller sur cette épreuve avec notamment Warren Barguil, 3ème ici même en 2018, que l’on a vu offensif sur le récent Championnat d’Europe à Trente. Notre leader qui apprécie ce type de courses d’un jour sera entouré de coéquipiers possédant de belles aptitudes de grimpeurs-puncheurs et qui pourront le cas échéant le replacer dans les bonnes roues au bon moment ».

Coureurs

Warren Barguil
Anthony Delaplace
Miguel Flórez
Winner Anacona
Matîs Louvel
Amaury Capiot
Alan Riou