14 septembre 2021

Yvon Ledanois : « Le mot d’ordre était de ne pas perdre de temps »

Nairo Quintana a pris la 5ème place lors de la 1ère étape du Tour du Luxembourg qui faisait une boucle autour de la cité ducale, démontrant une nouvelle fois sa bonne forme du moment.

 

Photo GettyImages

Nairo Quintana

Sur la ligne

« Cette première étape du Tour du Luxembourg était déjà très difficile, mais l’équipe Arkéa-Samsic a parfaitement travaillé en ma faveur. Nous avons durci le rythme dans le final pour faire un peu la sélection et rendre la course encore plus rapide la dernière montée. J’étais en bonne position ce qui me permet d’aller chercher cette cinquième place au sprint. Je me sens en bonne condition, en forme et j’espère continuer à faire de belles choses sur cette compétition. Je suis motivé et mon souhait est de sortir de cette épreuve encore plus fort physiquement. L’avant-dernière côte s’est montée aussi très vite. L’allure était déjà très rapide, et nous équipe Arkéa-Samsic, nous étions tous bien placés. Et c’est très bien. C’était important avant la montée finale de cette étape qui se finissait à Luxembourg City. Nous sommes rentrés dans cette bosse les premiers, nous avons ensuite contrôlé. Puis Élie attaque, et nous avons tous bien couru. Je vais continuer à me projeter jour après jour sur ce Tour du Luxembourg… »

Elie Gesbert

« Cette première étape était relativement courte, donc nerveuse. Une échappée s’est rapidement formée qui a été contrôlée par le peloton. Il y a eu de petites averses en fin de course qui ont rendu les routes humides et glissantes, et c’était donc forcément piégeux. Nous sommes néanmoins parvenus à bien rester mobilisés au pied de la dernière bosse. J’attaque dans cette ultime difficulté et le but de ce passage à l’offensive c’était de faire en sorte qu’il n’y ait aucun moment de flottement et qu’au contraire cela monte rapidement du pied jusqu’au sommet ce qui a permis, je pense, à Nairo de faire une belle place à l’arrivée, car certains coureurs puncheurs n’ont pas eu, eux, la possibilité de suivre le rythme imposé et surtout de récupérer avant le sprint, ce qui était l’objectif que nous nous étions fixés ».

Yvon Ledanois, Directeur-Sportif

Le debrief’

« Nous savions que cette première étape du Tour du Luxembourg pouvait-être piégeuse et qu’à l’issue de celle-ci nous ne connaitrions certes pas le vainqueur au classement général de cette course mais les coureurs qui en étant piégés pouvaient faire une croix sur le classement général. Cela a été le cas pour certains de nos adversaires, nous le mot d’ordre était que Nairo ne perde pas de temps, et les consignes ont été respectées. C’est-à-dire de placer Nairo au moment important de la course à l’occasion de l’avant-dernière bosse située à onze kilomètres de l’arrivée, il était bien placé. L’équipe a effectué son travail. Les gars ont fait leur boulot ni plus ni moins, et Nairo a fait le sien ni plus ni moins. Élie attaque dans le final, car je pense qu’à un moment donné dans la dernière côte d’arrivée, car ne voulait aucun moment de flottement lors de l’ascension de cette difficulté. Nous l’avons vu, chacun a tenté. Élie y est allé, Gaudu ensuite. Il n’y avait plus trop d’équipes pour contrôler et ce sont des coureurs que l’on pouvait présumer favoris pour le général qui ont été contraints de sacrifier et qui perdent au final de précieuses secondes ».

Coureurs

Nairo Quintana
Dayer Quintana
Kévin Ledanois
Elie Gesbert
Romain Hardy
Laurent Pichon