11 septembre 2021

Benjamin Declercq : « Personnellement savourer, et à titre collectif : aider l’équipe »

Benjamin Declercq va remettre un dossard demain à Fourmies, tout comme Clément Russo, Markus Pajur et Amaury Capiot à l’occasion d’une course sur le papier promise aux sprinteurs.

Benjamin Declercq

Avant-course

« J’ai couru une kermesse en Belgique cette semaine. C’était ma reprise après mon opération d’une sténose de l’artère fémorale. Je suis satisfait car mes sensations sont bonnes. J’étais à bloc toute la journée comme sur toutes les kermesses professionnelles en Belgique, il y avait du rythme, des relances et il a plu durant la course. J’ai même tenté quelques tentatives d’échappées. Cette kermesse était un bon entraînement avant Fourmies. Sur cette épreuve je vais tenir un rôle d’équipier. Je souhaite aider l’équipe Arkéa-Samsic sur cette fin de saison 2021, bien terminer l’année en apportant mon soutien à mes coéquipiers pour qu’ils puissent aller chercher de bons résultats ».

Amaury Capiot

« J’ai subi une chute sur le TRW et cela a engendré à l’issue de cette des course douleurs dans la région du sacrum accompagnées d’œdèmes, et de fait je n’ai plus couru après le Castille et Léon. Je reprends à Fourmies car cela fait quelques jours que je me sens mieux à l’entraînement. Je veux courir, j’ai de l’ambition, j’espère être bien dès les prochaines courses, et en octobre arrivent des compétitions que j’adore telles que Paris-Tours, Paris-Roubaix. Cela sera certainement des objectifs, mais peut-être que je vais me sentir bien dès ma reprise, et, puis, lors des dernières semaines de septembre il y a aussi de belles courses à disputer. Je vais donc prendre le départ des épreuves sur lesquelles je vais être engagé en visant un bon résultat à titre individuel ou collectif pour l’équipe Arkéa-Samsic ».

Markus Pajur

« J’ai attendu quelques semaines avant de reprendre ma saison suite à ma blessure au doigt survenue après les Championnats d’Estonie. Je me suis bien entraîné afin d’être prêt pour recommencer à courir. Mon feeling est bon, et je pense être prêt pour les courses. Je vais essayer de donner le meilleur dans les semaines à venir ».

Clément Russo

« J’ai été contraint de stopper les compétitions suite à ma chute survenue lors du Grand Prix Marcel Kint. Cela m’a valu cinq jours de repos afin de soigner mes blessures. J’ai repris par la suite l’entraînement, et assez vite de manière correcte. J’ai fait deux bonnes semaines dernièrement, la condition est bonne. Ce repos forcé peut aussi m’apporter un peu de fraîcheur en vue de la fin de saison. Je suis motivé pour reprendre les courses et aider l’équipe. Mon souhait est d’être bien dès Fourmies et pour la suite de la fin de saison avec pas mal de courses qui vont s’enchaîner ».

Sébastien Hinault, Directeur-sportif

Le Briéfing

 

« Le Grand de Fourmies sacre généralement un sprinteur. J’ai noté qu’il y avait un beau plateau de coureur de ce type engagé sur cette épreuve, et nous allons essayer de tirer notre épuingle du jeu avec nos forces en présence car pas mal de nos coureurs engagés sur cette course sont en reprise. Mais Christophe Noppe, Amaury Capiot ou Clément Russo peuvent-être bien sur cette épreuve, il faudra voir aussi, si dans le final il y a des opportunités à saisir pour tenter de déjouer les plans des équipes de sprinteurs, même si un sprint massif est plus qu’envisagé  tout de même».

Coureurs

Amaury Capiot
Benjamin Declercq
Christophe Noppe
Markus Pajur
Clément Russo
Donavan Grondin