09 octobre 2021

Bram Welten : « Ma première victoire professionnelle »

Et de dix ! En s’imposant au sprint au terme du Tour de Vendée, Bram Welten signe la dixième victoire de la saison 2021 pour le compte de l’équipe Arkéa-Samsic.

 

Bram Welten

Sur la ligne

« Il n’y a pas eu le moindre temps mort sur ce Tour de Vendée, et dans le final, Laurent Pichon et Dan McLay m’ont parfaitement aidé, et je les en remercie. À l’occasion du dernier kilomètre, Dan a fait l’effort pour réduire l’écart sur le coureur de la Groupama-FDJ qui était parti seul en tête à l’occasion de l’avant dernier tour de circuit autour de la Roche-sur-Yon. Le dernier kilomètre de course était un long faux-plat et il fallait bien se placer, ce que j’ai fait en me mettant derrière Evald Boasson-Hagen. L’équipe Arkéa-Samsic marche bien en cette fin de saison, nous venons de gagner deux courses en l’espace d’une semaine, Alan et moi. Aujourd’hui, c’est un jour exceptionnel pour moi, en effet d’ordinaire je suis affecté au travail préparatoire du sprint en faveur de mes coéquipiers tels que Dan et, ici, c’est moi qui ai pu bénéficier du travail et du soutien de mes collègues pour aller chercher ce succès. Il s’agit de mon tout premier succès dans les rangs professionnels, et je suis content de l’offrir à toute l’équipe pour ma dernière course avec Arkéa-Samsic ».

Laurent Pichon

«

Schéma classique sur ce Tour de Vendée avec une échappée de quatre coureurs comportant de bons rouleurs qui ont résisté, mais à mi-course TotalEnergies a dynamité la course dans le secteur de Chantonnay qui est assez vallonné. Il y a eu à ce moment-là des coureurs de partout, et moi j’ai suivi le coup et je me suis retrouvé dans une échappée de huit coureurs, Bram a fait le jump pour rentrer ce qui voulait dire qu’il était très fort. Cela a commencé ensuite à se regarder, ce qui fait que Dan est rentré à deux tours de l’arrivée avec un groupe de six. Ma mission était de ne pas rouler et d’accompagner les coups car nous disposions de deux cartes au sprint, Ag2r Citroën et TotalEnergies étaient en surnombre dans le final, mais ils ne roulaient pas. Nous avons donc pris nos responsabilités, et nous y sommes allés pour rentrer sur le coureur de la Groupama-FDJ, il se fait rattraper dans le sprint. Bram gagne, c’est super car c’est un coureur qui a beaucoup donné pour l’équipe durant quatre saisons. Il nous quitte sur un beau succès. Il reste deux courses et on va essayer de continuer sur cette belle dynamique ».
Roger Tréhin, Directeur-sportif

Le débrief’

« Laurent a été un superbe capitaine de route, nous avons élaboré plusieurs scenarii possibles, compte tenu du peu de sprinteurs sur cette course, nous nous doutions qu’elle allait être débridée. Laurent Pichon a bien tout organisé sur la course, et dans le final je leur ai dit de laisser rouler TotalEnergies et Ag2r Citroën qui étaient en surnombre ce qu’ils ont fait mais lorsque j’ai vu que cela ne roulait pas suffisamment vite pour revenir sur l’échappée, que cela plafonnait, j’ai demandé à mes coureurs d’activer le plan « B » à savoir qu’ils aillent rouler, ce qu’ont fait Laurent et Dan pour boucher l’écart. Les coureurs ont été solidaires pour que l’on décroche la victoire qui appartient à tous même si c’est Bram qui la porte aujourd’hui ce qui est amplement mérité. »

Coureurs

Bram Welten
Laurent Pichon