05 octobre 2021

Christophe Noppe : « Un sprint en force sur ce Binche-Chimay-Binche »

6ème de la semi-classique Wallonne, Christophe Noppe a démontré une belle capacité de récupération deux jours après avoir couru Paris-Roubaix.

 

Photo GettyImages

 

Kévin Vauquelin

« J’ai vu qu’il y avait de possibles opportunités dans le final, et comme je ne me sentais pas trop mal, je me suis dit, je vais les saisir : « et suivre les mouvements de course ». Lorsque j’en ai eu l’occasion, je suis passé à l’offensive. J’ai tenté, et cela m’a permis de montrer le maillot Arkéa-Samsic, et puis sur une course, on ne sait jamais, si par exemple cela ressort derrière, et que deux ou trois coureurs reviennent sur moi on peut peut-être soit jouer la gagne, soit faire une belle place l’arrivée. Il faut s’amuser sur le vélo. Je découvre les courses en Belgique, avec les championnats du Monde espoirs la semaine passée, et cette épreuve, et j’aime bien même si je suis novice. Courir sous la pluie ne me dérange pas, également, et aujourd’hui cela a été malgré les trombes d’eau qui tombaient sur la chaussée ».

Christophe Noppe

Sur la ligne

« Je ne devais pas disputer le sprint initialement, il était prévu que ce soit Bram qui le fasse. Mais il ne se sentait pas apte à le faire car il n’avait pas assez bien récupéré de Paris-Roubaix et ses sensations n’étaient pas tops. Moi, je ne m’étais pas top aussi, mais cela allait. Je tiens à remercier Bram pour sa franchise et son honnêteté. Il m’a de surcroit aidé dans le final, cela démontre la force de notre collectif. Lors du dernier tour Bram et Benjamin m’ont idéalement protégé et placé en tête de course, Kévin Vauquelin, stagiaire de l’équipe, a tenté sa chance en solitaire à l’occasion de ce même ultime passage, ce qui nous a donné plusieurs cartes dans notre jeu en vue du final. Les trois derniers kilomètres une cassure s’est produite dans le peloton, vingt coureurs s’en extirpent. Les jambes ont parlé à ce moment-là car il y avait une bosse en pavés à escalader avant l’arrivée. Ce n’était pas un sprint pur, mais cela s’est fait plus sur la force ».

Sébastien Hinault, directeur-sportif

Le débrief’

« Cela avait mal débuté avec Matîs malade et non partant ce matin, mais les gars ne se sont pas démobilisés. Ils ont été au contraire offensifs, et on ne peut pas le leur reprocher, même si sur cette semi-classique souvent se termine au sprint, ce qui a été une fois encore le cas. Ils ont fait une belle course, ont saisi les opportunités qui se présentaient à eux, avec un bel esprit offensif ce qui prouve que tous marchaient. Bram a très vite annoncé qu’il n’avait pas les jambes pour faire le sprint après Paris-Roubaix, et il s’est mis tout de suite au service de Christophe. Benjamin a effectué lui aussi un beau boulot. Christophe se classe 6ème de la course, et termine 3ème du peloton. C’est un résultat qui est plus que correct ».

Coureurs

Christophe Noppe