12 septembre 2021

Matîs Louvel et Clément Russo, 9ème et 13ème du Grand Prix de Fourmies

Comme annoncé le Grand Prix de Fourmies s’est joué au sprint massif. Matîs Louvel et Clément Russo sont tous deux dans le top 13 de cette manche de Coupe de France.

Matîs Louvel

Sur la ligne

« Journée tranquille au début, nerveuse sur la fin ! Lors de la préparation du sprint nous nous sommes un peu perdus avec l’équipe. Je retrouve Donavan à deux kilomètres et demi de l’arrivée, et là, il effectue un gros effort pour me replacer dans le train des sprinteurs, après j’ai un peu rebondi entre chacun d’eux, mais il m’a bien aidé, et je vais prendre la 9ème place sur ce Grand Prix de Fourmies. J’avais travaillé le sprint l’an passé, et cela commence à porter ses fruits cette saison. Je peux démontrer cette année que j’ai bien progressé dans ce domaine, et c’est bien ».

Clément Russo

« Comme souvent, le Grand Prix de Fourmies s’est terminé par un sprint massif. Cela a bataillé au départ de la course avec une échappée qui a pris corps avec quatre coureurs, puis, par la suite les formations de sprinteurs ont contrôlé toute la journée. Nous avons effectué une bonne journée sur le plan collectif, Benjamin et Markus ont fait du super boulot, ils n’ont cessé de nous replacer au sein du peloton. L’arrivée au sprint ici est un peu périlleuse, il convient comme on a coutume de le dire « débrancher le cerveau ». Nous avons tenté de faire le sprint afin de marquer des points, mais nous ne disposons de sprinteur, aujourd’hui, qui était l’égal de ceux qui se sont joués les premières places. Nous avons fait néanmoins de notre mieux en allant frotter pour aller chercher des places. Amaury m’a été également d’une aide précieuse dans le final. Matîs finit 9ème, je me classe 13ème. J’ai fait le taff pour ma reprise après ma chute, en faisant aussi attention ».

Sébastien Hinault, Directeur-sportif

Le débrief’

« Le scénario annoncé s’est produit avec un sprint massif. Donavan a parfaitement replacé Matîs aux abords de l’arrivée. Clément était devant, mais il perd de la vitesse à deux trois cents mètres de la ligne. Considérant le plateau de sprinteurs engagé sur cette épreuve et sans renier nos ambitions, nous avions décidé de jouer placés. Il est important de prendre des points UCI, l’objectif est rempli avec Matîs et Clément. On va dire mission accomplie, même si notre moteur reste toujours la victoire. Mais là il était difficile de lutter face à des sprinteurs de tout premier plan, alors que nous, nous engagions sur cette course des garçons soient jeunes, soient en reprise. Nous avons donc parfaitement tenu notre rang avec les atouts dont nous disposions sur cette épreuve ».

Coureurs

Matîs Louvel
Clément Russo
Amaury Capiot
Christophe Noppe
Benjamin Declercq
Donavan Grondin
Markus Pajur