01 octobre 2021

Maxime Bouet : « Le Giro Dell’Emilia, une vraie classique de grimpeurs »

Le Giro Dell’Emilia est une course vallonnée et qui se termine par l’ascension du terrible Mur de San Luca à Bologne.

Maxime Bouet

Avant course

« J’ai couru quelques fois le Giro Dell’Emilia, mais pas tant que cela. Cette épreuve dans sa partie initiale propose environ cent cinquante kilomètres en ligne déjà bien musclés, puis le final est extrêmement difficile avec la montée de San Luca à effectuer à plusieurs reprises. Il y a deux virages en relance dans cette difficulté, et une ligne droite avec un mur qui oscille entre 10 et 15% de moyenne. Il faut-être placé dès le pied, les 150 premiers kilomètres engendrent déjà une forme de stress car le parcours est bien corsé, et dès l’approche de Bologne, l’intensité et la pression montent encore d’un cran. Toutes les équipes veulent être bien placées avant la première bosse afin tout simplement de ne pas « griller une cartouche ». Il faut toujours être placé sur le circuit final car après le mur le parcours proposé est technique et à la fois vallonné, et on revient très rapidement au pied du mur qui pour moi s’apparente à celui de Huy mais en version Italienne. La sélection se fait beaucoup par l’arrière au placement, et devant pour les meilleurs à la jambe bien évidemment. C’est une épreuve qui est réputée pour être très difficile à terminer ».

Roger Tréhin, Directeur-Sportif

Le briefing

« Le Giro Dell’Emilia marque le début de la série de semi-classiques Italiennes avec pour nous équipe Arkéa-Samsic, en fin de semaine, l’épilogue World-Tour du Tour de Lombardie, également appelé la « classique des feuilles mortes ». Le Giro Dell’Emilia est une course pour grimpeurs avec le Cà Bortolani, le Paso Brasa, le Monte Luminasio et le Mur de San Luca à faire à cinq reprises. La concurrence sera importante, et nous, équipe Arkéa-Samsic notre effectif sera articulé autour de Nairo Quintana lequel sera entouré de coureurs d’expérience tels que Winner Anacona, Lukasz Owsian, Elie Gesbert, Maxime Bouet, son frère Dayer, mais aussi  de notre stagiaire, Suisse, Yannis Voisard qui démontre de belles qualités depuis son arrivée au sein de notre formation, et surtout un esprit collectif qu’il sait mettre au service de ses aînés, dont Nairo récemment sur les routes des classiques de l’Est ».

Coureurs

Nairo Quintana
Dayer Quintana
Winner Anacona
Maxime Bouet
Łukasz Owsian
Elie Gesbert