22 avril 2022

Roger Tréhin : "Une course ouverte et débridée"

Course chère à l’équipe Arkéa Samsic de par son ancrage régional, le Tour de Bretagne s’élancera lundi de Guenrouët pour 7 étapes à travers tout le territoire breton.

Donavan Grondin

« Le Tour de Bretagne s’annonce comme une épreuve très ouverte et très débridée avec de nombreuses formations continentales et quelques équipes amateurs. Ce sont des courses sans temps mort du début à la fin, au contraire de ce qu’on peut retrouver sur les épreuves professionnelles. Je compte m’appuyer sur mon profil de pistard pour pouvoir produire ces efforts sur une longue durée et pour suivre les coups. »

Roger Tréhin, directeur sportif

« Nous alignons au départ de ce Tour de Bretagne des coureurs qui ont souvent été dans un rôle d’équipiers cette année. Pour eux, c’est une opportunité de saisir leur chance et de jouer leur carte pendant ces sept jours. Pour nos deux jeunes, Donavan Grondin et Markus Pajur, cela sera une occasion de monter d’un cran. Ils ont montré de belles choses en tant que gregarii, il faudra qu’ils profitent des opportunités qui se présenteront à eux. C’est valable aussi pour tous les autres.

Le Tour de Bretagne est une course très ouverte, souvent débridée, avec beaucoup de mouvement, sans un scénario écrit à l’avance. C’est pour cela qu’on ne se fixe aucun objectif : on verra au jour le jour. Chacun des coureurs alignés devra essayer de prendre sa chance le jour où cela sera possible pour lui. Dans une perspective plus lointaine, cette course peut permettre à ce collectif de gagner en confiance car nous aurons de la bataille tous les jours pendant une semaine. »

Coureurs

Benjamin Declercq
Miguel Flórez
Donavan Grondin
Romain Hardy
Markus Pajur