09 avril 2022

Yvon Caër : "Amstel, la clé sera le placement"

L’Amstel Gold Race marque le début d’une campagne de classiques pour les profils « ardennais » qui se terminera par Liège-Bastogne-Liège dans un peu plus de deux semaines.

 

Photo GettyImages

Avant-course

« Nous arrivons sur les « Ardennaises », et c’est l’objectif de mon début de saison. Je suis très motivé. Je compte d’ores et déjà deux succès, c’est beaucoup car je ne suis pas un coureur habitué à gagner souvent. J’ai peut-être aussi trouvé mon créneau avec les épreuves d’une journée, et ces classiques. L’Amstel est une course qui est souvent présentée comme un « mix » entre les Flandriennes et les Ardennaises. Elle n’est pas facile, comporte beaucoup de kilomètres, elle est souvent indécise jusqu’à l’arrivée. Nous avons en effet souvent assisté à des scenarii où tout se jouait dans le final. J’ai fait une bonne sortie cette semaine dans les Monts d’Arrée où j’ai pu travailler dans les bosses, et c’était important de le faire avant les échéances qui arrivent. Les classiques sont aussi des épreuves qui demandent une part de chance, et j’espère que ce facteur-là sera de mon côté et de celui de l’équipe Arkéa-Samsic pour les quatre courses qui s’annoncent».

Yvon Caër, directeur sportif

Le briefing

 

« On attaque un bloc de 4 courses de très haut niveau avec l’Amstel Gold Race puis la Flèche Brabançone, la Flèche Wallonne et enfin Liège-Bastogne-Liège. Elles viennent conclure la première partie de la saison de Warren qui a été très positive jusque ici avec deux victoires. Ce week-end sur l’Amstel, il sera entouré de coureurs qui ont déjà fait leurs preuves et dotés d’une bonne maturité. 

Cette course n’a pas un schéma stéréotypé comme la Flèche Wallonne ou Liège-Bastogne-Liège. En plus, on va retrouver le parcours habituel. La clé pour réussir sera le placement, les jambes et le mental. C’est une compétition très dure nerveusement. Des quatre classiques que l’on va disputer, c’est peut-être celle qui correspond le plus à ses capacités. Si Warren est à la hauteur de son début de saison, on ne s’interdira rien. »

Coureurs

Warren Barguil
Amaury Capiot
Winner Anacona
Clément Russo
Connor Swift
Łukasz Owsian
Simon Guglielmi